Gilles Ortlieb

Gilles Ortlieb

Paru chez Finitude

L’auteur

Gilles Ortlieb est né en 1953 au Maroc, où il a passé une partie de son enfance. Ses premiers textes ont été publiés dans la NRF en 1977. Il a exercé des métiers divers et effectué de nombreux voyages en Méditerranée (avec une prédilection pour la Grèce) ou ailleurs, avant de se fixer en 1986 à Luxembourg, où il travaille pour les services de traduction de l’Union européenne. Récits, poèmes, notes de carnets, études consacrées à des écrivains aimés ou traductions d’auteurs choisis: autant de façons de tourner “autour du pot” — dans l’idée de parvenir peut-être, un jour, à préciser son contenu, de savoir ce qu’il y a dedans, au juste…

Bibliographie

  • Brouillard journalier, Obsidiane, 1984.
  • Petit-Duché de Luxembourg, Le temps qu’il fait, 1991.
  • Soldats et autres récits, Le temps qu’il fait, 1991.
  • Gibraltar du Nord, Le temps qu’il fait, 1995.
  • Poste restante, La Dogana, 1997.
  • La nuit de Moyeuvre, Le temps qu’il fait, 2000.
  • Sept petites études, Le temps qu’il fait, 2002.
  • Place au cirque, Gallimard, 2002.
  • Les Tramways de Bruxelles, Théodore Balmoral, 2002.
  • Carnets de ronde, Le temps qu’il fait, 2004.
  • Meuse Métal, etc, Le temps qu’il fait, 2005.
  • Au Grand Miroir, Gallimard, 2005.
  • À eux-mêmes inconnus, sur des photographies de Jean-François Bonhomme, Le temps qu’il fait, 2006.
  • Noël à Ithaque, Le temps qu’il fait, 2006.
  • Des orphelins, Gallimard, 2007.
  • Sous le crible, Finitude, 2008.
  • Le train des jours, Finitude, 2010.
  • Vraquier, Finitude, 2010.
  • En pays gommé. Le Temps qu’il fait, 2010.
  • Liquidation totale. Le temps qu’il fait, 2011.
  • Tombeau des anges. Gallimard, 2011.
  • Soldats et autres récits. Le Bruit du temps, 2014.
  • Dans les marges : douze petites études. Le Bruit du temps, 2016.
  • Et tout le tremblement. Le Bruit du temps, 2016.