Neal Cassady

Neal-Cassady

Paru chez Finitude

L’auteur

Neal Cassady est né en 1926. Il grandit dans les rues de Denver avec son père, un hobo alcoolique. Très jeune, il tâte plusieurs fois de la prison pour vol de voitures. En 1945, il épouse LuAnne Henderson, une fille de 15 ans (elle sera la Marylou de Sur la route). Par son ami Hal Chase, il entend parler de deux types cool de New York, Jack Kerouac et Allen Ginsberg ; il part illico pour les rencontrer. C’est un coup de foudre réciproque, entre amour et amitié. L’aventure est sur les rails, ou plutôt sur la route, quelques années de voyages à travers l’Amérique, de drogue et de sexe vont suivre. Ils vont échanger des centaines de lettres, pleines de leur passion pour la vie et pour les auteurs qui les fascinent, Dostoïevski, Céline, Proust, Spengler et surtout Thomas Wolfe. Cassady s’installe à San Francisco après avoir épousé Carolyn Robinson en 1948. Il continue à voir LuAnne, pour une double vie qui devient triple quand en 1950 il épouse Diana Hansen, enceinte, sans pour autant avoir divorcé de Carolyn à qui il fait trois enfants.
Histoire de nourrir ses familles, il entre aux chemins de fer, à la Southern Pacific. Mais chaque année, pendant les périodes creuses, il repart sur les routes avec Kerouac. Celui-ci vient d’ailleurs, à plusieurs reprises, vivre chez Neal & Carolyn qui lui ont installé un bureau dans le grenier où il peut travailler à Sur la route. Neal pousse Carolyn dans les bras de son ami, c’est le début d’un ménage à trois un peu compliqué.
Quand en 1957 paraît Sur la route, l’amitié entre Kerouac et Cassady s’effrite, ce dernier ayant l’impression que Jack s’est servi de lui, que le portrait qu’il brosse de lui sous les traits de Dean Moriarty n’est pas fidèle. Une gêne restera toujours entre eux désormais.
En 1958, Cassady renoue avec la prison. Deux ans ferme pour avoir eu la mauvaise idée de proposer un joint de marijuana à deux flics en civil.
À sa libération, une autre aventure l’attend. Il rencontre Ken Kesey qui s’apprête à traverser l’Amérique pour organiser des « Acid Tests » au cours desquels on distribuera aux amateurs une toute nouvelle drogue développée par la CIA, le LSD. On est en 1964 et Neal Cassady saute au volant de Further, le bus psychédélique de la troupe. Après avoir été l’étincelle de laquelle a jailli la Beat Generation, il devient une icône pour des jeunes gens de vingt ans qui sont en train de donner naissance au mouvement hippie et à toute la contre-culture.
Abimé par les excès en tout genre, il meurt au Mexique, le long des rails de la ligne de San Miguel de Allende, une nuit de février 1968.

Bibliographie

  • Première jeunesse, Flammarion, 1998. (rééd. en poche: 10/18, 2000)

Sur Neal Cassady

  • Carolyn Cassady, Sur ma route. Denoël, 2000) (rééd. en poche: 10/18, 2002)