Bertrand Runtz - Amère

À propos du livre

À la mort de sa mère, un enfant apprend à vivre avec des souvenirs trop encombrants et un père à la dérive. L’homme qu’il est devenu se souvient et commence à comprendre.
Amère est un premier roman maîtrisé et puissant, une histoire de famille difficile que jamais l’auteur ne laisse sombrer dans la tragédie.

Un extrait :
Et si parfois il arrivait à mon père de faire tourner un disque sur la platine, c’était alors un 78 tours aux sillons laborieux et accidentés, chevrotants. Une lente valse à trois temps qu’il exécutait en pensée, planté au milieu du salon, les bras ballants, ou bien recroquevillé au fond du canapé, les yeux un peu trop brillants dans la lumière chiche filtrée par les rideaux jaunis et pleins d’accrocs, de taches indéfinissables, les tapis rêches dont la corde apparaissait çà et là, comme des os sous la peau d’une bête mal empaillée. Tout rappelait le temps d’avant, mais d’une manière encore plus cruelle.

Presse

Le narrateur développe une discrète mais rageuse ironie, qui donne au roman sa verve.
La revue littéraire.

Le texte de Bertrand Runtz bat comme un cœur sensible.
Serge Airoldi , Sud Ouest.

Roman

2005

13 x 19

200 pages

isbn 978-2-912667-27-5

17 euros

Il existe un tirage de tête: 15 exemplaires sur papier couleur lilas, avec une photographie originale signée par l’auteur, à 60 euros. (pour les tirages de tête, nous contacter directement)