Du côté de chez Malaparte

Raymond Guérin

À propos du livre

Au printemps 1950, Raymond Guérin passe trois semaines chez Curzio Malaparte, dans sa célèbre maison surplombant la Méditerranée, la Casa « Come me », qui n’a pas encore été immortalisée par Godard.
Du côté de chez Malaparte est le récit de ce séjour. Guérin y consigne ses impressions, les conversations avec son hôte, le récit des soirées avec les nombreux artistes qui habitent l’île.
Le portrait qu’il dresse de Malaparte dessine, en creux, un Raymond Guérin émerveillé par la personnalité solaire et complexe de l’écrivain italien.
Et puis il y a la villa. Elle enthousiasme Guérin, qui la décrit, la jauge, la photographie, faisant de ce petit livre un témoignage unique sur cette maison qui, aujourd’hui encore, fascine les architectes du monde entier.

Édition augmentée de fragments inédits et illustrée de nombreuses photographies prises par Raymond Guérin lors de son séjour à Capri.

Presse

Un lumineux petit livre.
Pierre Assouline, La République des livres.

Les deux hommes n’ont a priori pas grand-chose en commun. […] Mais tous deux ont un sens aigu de la dérision, ils n’aiment pas leur époque, ils ne sont d’aucune coterie.
Emmanuel Hecht, Les Echos.

Du côté de chez Malaparte n’est pas seulement le compte rendu d’un séjour de trois semaines passé dans la célèbre maison de Capri […]. C’est aussi une introduction jouisive au génie de Malaparte.
Jacques de Saint Victor, Le Figaro littéraire.

Livre poignant que ce récit solaire […]. Cette réédition est remarquable par la qualité des photos et le raffinement de la fabrication qui en font un objet rare et poétique.
Jean-Paul Kauffmann, Sud Ouest.

Le maître italien évoque pêle-mêle ses livres, sa légende, ses femmes, son engagement. Rien de tel pour aller faire un tour Du côté de chez Malaparte.
Augustin Trapenard, Elle.

Un savoureux portrait intime du grand Curzio.
Jérôme Dupuis, L’Express.

A la casa « Come me », chez Curzio, entre caroubiers et lauriers roses, on découvre un autre univers que le piteux salmigondis de certains loquedus de la plume qui oscillent entre nombrilisme et misérabilisme.
François Cérésa, Service littéraire.

Les libraires

Ce livre, c’est la rencontre entre deux monuments de la littérature ! Ce livre, c’est la découverte de la maison Malaparte, « la casa con me » immortalisée plus tard par Godard. Ce livre, c’est l’admiration de Raymond Guérin pour la personnalité hors norme de Malaparte. Ce livre est tout simplement un pur bijou littéraire !
Librairie Delamain, Paris.

Passionnant témoignage historique qui raconte la rencontre entre Malaparte et Guérin. Fasciné par Capri, par la villa et par son hôte, celui-ci décrit minutieusement son environnement pour construire un document littéraire et photographique passionné, manifestation précieuse de son enthousiasme débordant.
Librairie Gallimard, Paris.

Un texte rare enfin réédité.
Librairie La Forme d’un livre, Villeneuve-lez-Avignon.

Récit

2024

13,5 x 20 cm

96 pages

isbn 978-2-36339-204-6

14,50 euros