À propos du livre

Richard est un gamin de Portland, maladroit et un peu fantasque. Comme tous les adolescents de l’Amérique triomphante du début des années 60, il se doit de pratiquer un sport. Richard est grand, très grand même pour son âge, alors pourquoi pas le saut en hauteur ?

Face au sautoir, il s’élance. Au lieu de passer la barre en ciseaux, comme tout le monde, il la passe sur le dos. Stupéfaction générale.

Cette singularité lui vaut le surnom d’Hurluberlu. Il s’en fiche, tout ce qu’il demande, c’est qu’on le laisse suivre sa voie. Sans le vouloir, n’obéissant qu’à son instinct, il vient d’inventer un saut qui va révolutionner sa discipline.

Les entraîneurs timorés, les amitiés et les filles, la menace de la guerre du Vietnam, rien ne détournera Richard de cette certitude absolue : il fera de son saut un mouvement parfait, et l’accomplissement de sa vie.

 

« Il n’a rien prémédité, il a laissé faire, c’est comme si son mouvement avait pensé pour lui. »

Les libraires

Un roman solaire qui nous fait penser à l’écriture généreuse de Sylvain Prudhomme et à la précision de La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon. Ce livre est un enchantement total, une profonde joie de lecture. C’est un texte accessible, profondément attachant, une écriture rare, une plume bien à part dans le paysage littéraire actuel. 
La vie devant soi, Nantes.

Un roman très réussi, très enlevé et très rythmé. On se prend de passion pour ce jeune Richard et on rêve avec lui d’accomplir quelque chose de grandiose.
Librairie Les Grandes Largeurs, Arles.

Roman

2019

13,5 x 20

352 pages

isbn 978-2-36339-107-0

22 euros

A paraître le 3 janvier 2019