Sainte famille

Jean Forton

Sainte famille - Jean Forton

À propos du livre

Chez les Malinier, on ne badine pas avec la respectabilité. Voilà une belle famille bourgeoise, dans une ville de province : un père négociant, trois enfants promis à un bel avenir et une mère légèrement bigote, juste ce qu’il faut pour affirmer sa position sociale. Pourtant, derrière la façade, l’explosion est proche, il ne manque qu’une petite étincelle. L’arrivée d’un séduisant tartufe au cœur de cette sainte famille servira de détonateur et la débâcle sera à la hauteur de son cynisme.

Roman inédit.

Presse

Un épatant roman écrit dans les années 1960 et curieusement resté inédit. […] Comment ne pas être troublé par la férocité de sa charge contre le poids de la famille et de la bourgeoisie.
Alexandre Fillon, Livres-Hebdo.

Dans ses nouvelles (cruelles) comme dans ses romans (désespérés), Jean Forton manie une langue aussi classique que cinglante. Un style épuré, souple, serein, où pointent un désenchantement doux et douloureux, un humour noir sans vergogne, une poésie gracile, aussi volatile que le temps qui passe.
Martine Laval, Télérama.

Forton a l’incorrection cruelle tant la justesse de son écriture se met au service de la chirurgie des âmes.
Alain Bertrand, Les amis de l’Ardenne.

Jean Forton sait installer un orage, le faire gronder, le rendre menaçant, jusqu’à le faire éclater le moment venu. L’ironie est son arme favorite, le scepticisme son fonds de commerce. Il se méfie des eaux dormantes, ce qui explique que la “Sainte famille” se métamorphose en une satanée famille.
Alfred Eibel, Valeurs actuelles.

Discret mais excellent romancier bordelais, Jean Forton est à redécouvrir à travers plusieurs rééditions récentes, dont cette succulente Sainte famille.
Bernard Quiriny, Trois couleurs (mk2).

Roman

2009

12 x 17

288 pages

isbn 978-2-912667-67-0

17 euros

Il existe un tirage de tête : 35 exemplaires sur papier bleuté à 45 euros. (pour les tirages de tête, nous contacter directement)