Toutes les barques s’appellent Emma

Christian Estèbe

Estebe-Toutes-les-barques-s-appellent-emma

À propos du livre

« Seuls les livres sauveront les hommes des tourments causés par les femmes! »
Tel est le credo de Stève, un libraire qui tente d’échapper à sa compagne. Il trouve refuge à la Chandelle Verte, une petite librairie en perdition dirigée par un certain Jean Achab, dit le Cap’taine. Là, protégé par les livres, il se sent en sécurité. Mais le danger peut venir de l’intérieur: il a baissé sa garde et tombe sous le charme de Sophie (qui veut qu’on l’appelle Emma, à cause de Flaubert), une jeune stagiaire homosexuelle. La voilà bientôt enceinte et le libraire au seuil de neuf mois chaotiques.

À la fois fable et farce, ce roman oscille sans cesse entre légèreté et gravité. Il est surtout une formidable déclaration d’amour à la littérature.

Presse

Estèbe nous livre ici les tribulations d’un libraire qui aimait trop les femmes. Une fable enlevée.
Olivier Mony, Livres-hebdo.

Une bibliothèque borgésienne à la dérive dans la grande épicerie culturelle.
Elsa Gribinski, Junk Page.

Roman

2014

12 x 17 cm

192 pages

isbn 978-2-36339-037-0

16 euros