Narcisse était jaloux

Fabrice Chillet

À propos du livre

Léo, la trentaine, cultive fièrement son vague à l’âme. Tel un Rastignac désenchanté, il est monté à Paris pour échapper à sa famille et soigne son image dans le reflet des vitrines de cafés. Lorsque son meilleur ami, Paul, tombe amoureux de Julia, une jeune peintre prometteuse, Léo ne peut contenir sa jalousie. Peu à peu, il entre dans l’intimité de la jeune femme et se persuade qu’il est le seul à comprendre sa peinture, que Paul n’aura jamais la sensibilité suffisante pour la combler. Léo va alors s’employer à attirer l’attention de Julia dans l’espoir de devenir le modèle de son premier portrait.
Dans ce marivaudage contemporain, Fabrice Chillet épingle le narcissisme actuel, nourri d’artifices et de ­jalousie.

 

Les libraires

Ce nouveau roman est un portrait masculin tout en psychologie et en finesse.
Librairie L’autre rive, Toulouse.

Quel plaisir de retrouver l’écriture si poétique et pleine de charme de Fabrice Chillet. Narcisse était jaloux est un roman fin sur l’égocentrisme forcené qui génère de la rivalité et se repaît d’envie et de jalousie. […] Un roman à lire absolument!
Librairie Autres rivages, Buchy.

La filiation est là : Christian Oster, Yves Raven ou Dominique Fabre… Ces auteurs intimistes, discrets à la tension modeste que l’on a toujours tant de joie à trouver… Fabrice Chillet signe un roman absolument délicat, un brin désabusé, un tantinet mélancolique. Absolument tendre et malin. Une très belle écriture, une ambiance mesurée qui s’accroche à nos envies du moment: de la tendresse, de l’acidité, de la délicatesse et au final une emprise inattendue sur la vie… Gros gros coup de coeur de ce début d’année.
Librairie La vie devant soi, Nantes.

Roman

2021

13,5 x 20 cm

128 pages

isbn 978-2-36339-131-5

14 euros