Je suis fait ainsi

Jack London

London-Je-suis-fait-ainsi

Lettres à ses filles

À propos du livre

Jack London avait deux filles, Joan et Becky. Il avait divorcé de leur mère alors que les fillettes avaient quatre et trois ans. Perpétuellement en voyage, c’est par ses lettres qu’elles apprennent à le connaître, à mesure qu’il se dévoile. C’est un père affectueux, mais exigeant, et certains passages cinglants attestent de son caractère explosif. Mais qu’il raconte des épisodes de son enfance, qu’il parle de ses livres ou du pouvoir des mots, de natation ou d’un devoir d’anglais, son style reste inimitable et éblouissant.

Ces lettres révèlent l’intimité d’un écrivain à la personnalité hors du commun et, par leur qualité d’écriture, elles constituent une œuvre véritable, inattendue et bouleversante.

Inédit

Presse

C’est tout un pan de la vie intime du grand écrivain qui se dévoile, inattendu, choquant, attendrissant. Excellemment traduit et finement présenté.
Catherine Simon, Le Monde.

Ce recueil de lettres donne à entendre une voix intraitable, d’une terrible franchise.
Maïalen Berasategui, Le Magazine littéraire.

Servi par une introduction lumineuse, Je suis fait ainsi nous révèle les arcanes les plus noirs d’un immense écrivain.
Olivier Mony, Livres-hebdo.

Jack London n’aura pas été un très bon père, c’est sûr. Ce qui ne l’empêcha pas d’offrir à ses filles le plus précieux des cadeaux: sa propre fureur de vivre.
André Clavel, Le Temps.

 

Correspondance

Traduit et présenté par Marie Dupin

2014

12 x 17 cm

128 pages

isbn 978-2-36339-038-7

13 euros