Journal II, 1841-1843

Henry David Thoreau

Henry David Thoreau - Journal 1841-1843

À propos du livre

Lorsque Henry David Thoreau débute la rédaction d’un journal, il a vingt ans ; il le tiendra jusqu’à sa mort en 1862. Ce Journal, par sa taille (près de 7 000 pages) et par son contenu, constitue une œuvre littéraire absolument unique.
Tout à la fois manifeste philosophique, recueil poétique, précis naturaliste ou manuel d’ethnologie, il est avant tout un document passionnant sur la vie quotidienne et intellectuelle dans les États-Unis du XIXème siècle. On y trouve exposées, à travers son regard contemplatif sur le monde, toute la pensée de Thoreau et la matière brute de ses ouvrages, de Walden à la Désobéissance civile.
Œuvre majeure, ce Journal est souvent cité comme un des piliers de la culture américaine et comme le grand texte fondateur de l’écologie.
Sur les sept mille pages du Journal, à peine deux cents pages d’extraits avaient été traduites en français. Aujourd’hui, les éditions Finitude prévoient de publier cette œuvre dans sa totalité en quinze volumes.

1841-1843: Au début de ce volume, en 1841, H.D. Thoreau a 24 ans, sa personnalité s’affirme et son Journal gagne en profondeur. Son champ de réflexion s’élargit : si la nature et ses phénomènes restent son sujet favori, il s’intéresse également à la musique, à l’évolution de la poésie et même à la philosophie hindoue. Volontiers iconoclaste, à contre-courant des idées de son temps, Thoreau se révèle un esprit libre et profondément original.

Inédit

Presse

Thoreau est toujours à l’affût d’un absolu que seule la nature ne rechigne pas à lui offrir.
Mathieu Lindon, Libération.

Ce Journal est un manuel de vie. […] Un miroir inépuisable dans lequel chacun trouve, à travers l’autoportrait spirituel de l’écrivain, sa propre vérité.
Christophe Mercier, Le Figaro.

Volontiers iconoclaste, à contre-courant des idées de son temps, Thoreau se révèle ici un esprit libre et original.
Vincent Landel, Le Magazine littéraire.

Plus limpide que Walt Whitman, plus new age que Stevenson, le Rousseau américain a tout pour faire un tabac aujourd’hui.
Didier Jacob, Le Nouvel Observateur.

Traduit, annoté et présenté par Thierry Gillybœuf

2013

15,5 x 22 cm

320 pages

isbn 978-2-36339-029-5

23 euros