Voyager vers des noms magnifiques

Béatrice Commengé

Voyager vers des noms magnifiques - Béatrice Commengé

À propos du livre

«Je pense à la couleur bleue : celle des yeux de Joyce derrière ses épaisses lunettes, et celle de la mer, à Trieste. Je les superpose. Les bleus se confondent. Derrière les lunettes, l’œil paraissait encore plus grand, écrit Italo Svevo, le regard froid, intensément curieux. Les yeux de Joyce absorbent la lumière bleue de Trieste. Le “limpide regard bleu” de Trieste…
Je pense à la couleur bleue dans ce train qui roule dans la nuit noire vers la ville. J’ai préféré arriver le soir – découvrir la cité obscure, la deviner, la rêver encore quelques heures.»

Voyager vers Trieste, Esna, Kastellorizo, Sigmaringen, voyager vers des noms magnifiques, vers des écrivains dont les mots se confondent avec les lieux, comme le bleu des yeux de Joyce se confond avec la lumière bleue de Trieste. Et rêver encore quelques heures.

Presse

D’un chemin l’autre, Béatrice Commengé n’oublie jamais de déguster au passage un petit vin crétois ou de saluer les coquelicots du mois de juin, ceux que l’on espère “comme un morceau d’enfance”. On aura compris que se promener en sa compagnie est un vrai délice.
Alexandre Fillon, Livres-hebdo.

Voyager vers des noms magnifiques déploie une prose vagabonde jalonnée de poètes, d’écrivains ou philosphes, qui sont comme autant de petites boussoles symboliques.
Jérôme Goude, Le matricule des anges.

C’est doux, c’est intime, c’est beau…
Isabelle de Montvert-Chaussy, Sud Ouest.

Récits

2009

12 x 17

128 pages

isbn 978-2-912667-70-0

13,50 euros